Je me suis formé de manière spécifique à la fin de l'hiver 2020 à la géobiologie appliquée à l'élevage auprès de l'association PROSANTEL (Luc Leroy et Stéphane Demée) en Bretagne.

En effet, en plus de toutes les nuisances possibles décrites dans les pages précédentes, les bâtiments d'élevage et les animaux eux-mêmes ont des spécificités.

En effet, un animal est TRES sensible au phénomènes telluriques (souvenez-vous lors du tsunami il y a quelques années en Thaïlande, tous les animaux avaient fuis avant même la moindre alerte humaine), mais aussi à l'électricité, aux champs électriques....(par exemple un fil de clôture électrifié garde les animaux à distance alors que nous, humains, ne ressentons qu'une "petite" décharge !

Ainsi, selon le type d'élevage et les problèmes rencontrés (mammites, perte de production, refus d'entrer en SDT, odeur très, trop forte du lisier  ....pour le laitier), problèmes de comportement (agressivité, cannibalisme, odeur très, trop forte du lisier également ....en porcin), etc, une analyse de l'installation électrique est primordiale :

- Mesure de l'équipotentialité de tout le bâtiment, salle de traite......une vache est sensible à une DDP > 2 v

- recherche des courants parasites : mesure de prise(s) de terre, recherche de défaut d'isolement, norme électrique, terre du poste de clôture, dans l'eau d'abreuvement.......etc.

Ainsi, avec l'aide d'appareils de mesure électrique professionnel (multimètre, megohmmètre, mesureur de terre......), je fais un diagnostic précis et vous fais toutes les recommandations afin de voir le problème rencontré disparaître. 

D'autre part, au vu de la surface d'une exploitation agricole quelle qu'elle soit, la probabilité que des problèmes de sous-sol soient présents est très grande. Si des courants parasites croisent ces problèmes, l'effet cumulatif peut avoir des répercussions dramatiques.

Voici un lien Youtube d'une émission de FRANCE 3 sur les problèmes rencontrés par des agriculteurs et où la géobiologie est citée comme réponse à ces problèmes (18ème minute de la vidéo) : 

France 3 Caen LA FRANCE EN VRAI : AGRICULTEURS SOUS TENSION